online casinos offers https://onlinecasinosoffers.com/online-casino-australia/

logo_fix_auto
logo_procolor
Carstar
logo_napa
logo-basf
logo_3M
PPG
Unipièce
logo_3M
logo_avantage
logo_akzo
logo_auto-jobs
logo_at-pac
euroteck
logo_brassard
logo_brassard
CMax Saint-Hubert
logo_pintendre
logo_mitchell_dmib
logo_novosst
logo_lebeau
logo_duro
Audatex
logo_serviceautohd
logo_entrepotsab
QuarPro
Centre de recyclage St-Bruno
logo_impact
Xtreme Tech
CAA
logo_arpac
Cosmos Sync
Solutions Mobiles d'Entreprises
logo_autosphere
logo_carrossier
Intact assurance
Desjardins
Monetico
FBN
boivin
SFRL
La_Capitale
logo_Industrielle_Alliance
Echec au crime
logo_Plani_Concept
logo_gagnon
logo_malette
logo_chamard
logo_malette
logo_monteriski
Un coup de pouce pour le certificat d'autorisation environnementale

L'obtention d'un certificat d'autorisation environnementale n'est pas chose simple

Afin de donner un sérieux coup de pouce à ses membres carrossiers qui lui ont demandé, la CCPQ s'est liée avec la firme Chamard Stratégies environnementales pour les accompagner lorsqu'une entreprise entreprend des travaux d'agrandissement, de rénovation ou fait l'acquisition de nouveaux équipements qui auront un impact sur l'environnement. Cette offre se veut complémentaire à celle des bannières.

En fait, la Loi sur la Qualité de l'Environnement (LQE) qui vise à préserver la qualité de l'environnement, promouvoir son assainissement, et d'en prévenir la détérioration touche directement les carrossiers.

Tout comme plusieurs entreprises, les carrossiers sont soumis à cette Loi qui, dans leur cas, met l'emphase sur certains points particuliers.

Des contraintes nombreuses

Ainsi, le ministère se préoccupe du cabinet de peinture, des filtres, du type de filtres et de leur efficacité de captation. Le type de revêtement et de solvants utilisé, la consommation annuelle et la disposition des rejets et des déchets figurent aussi sur les points à surveiller.

Tout comme le mode de gestion des matières dangereuses ou encore la filtration des eaux usées huileuses. Bref, les contraintes sont nombreuses et complexes.

« Il faut compter un bon six mois pour obtenir un certificat d'autorisation, explique Francis Fortin, président de Chamard Stratégies environnementales. Ça veut dire qu'un carrossier qui voudrait changer ses équipements, modifier son bâtiment par un agrandissement ou une rénovation doit y penser longtemps d'avance. Qui plus est, la démarche est très complexe. »

« C'est pour ça que la CCPQ nous a mandaté pour accompagner ses membres. Cette entente privilégiée avec les membres de cette Corporation permet aussi d'aider un carrossier à corriger une situation problématique après un avis de non conformité. Nous savons comment il est important de remettre l'atelier en opération le plus rapidement possible. »

Une Loi peu connue

En fait, constate ce spécialiste, plusieurs carrossiers ne sont pas au courant des détails et contraintes liés à la Loi sur la Qualité de l'Environnement. « C'est une loi complexe et l'information la concernant est très peu diffusée. Nous avons des experts à l'interne qui travaillent avec plusieurs types d'entreprises et qui ont déjà accompagné des ateliers de carrosserie pour obtenir les autorisations nécessaires. »

« Nous sommes contents de pouvoir compter sur cette expertise, cette profonde compréhension de la réalité des carrossiers et de pouvoir en faire bénéficier nos membres et nos partenaires, souligne Michel Bourbeau, président exécutif de la CCPQ. La firme Chamard a fait ses preuves et nous sommes confiants qu'elle saura guider nos membres dans les méandres administratifs du Ministère. »

La question environnementale, en effet, au delà des tracas administratifs, demeure au coeur des activités des carrossiers. Premièrement, il y va de la qualité du cadre de travail des employés. Les produits potentiellement néfastes pour la santé sont nombreux dans les ateliers de carrosserie.

Qui plus est, les carrossiers sont régulièrement confrontés à une mauvaise perception du voisinage immédiat de leur atelier. S'assurer du respect des normes environnementales contribuera à redorer leur image.

« L'industrie est déjà encadrée, au niveau des produits, par le gouvernement fédéral, explique pour sa part Philippe Laurencelle également de Chamard. Ce que beaucoup ignorent, c'est que le bâtiment tombe sous la juridiction provinciale et que ce volet là aussi, est fortement règlementé. »

Michel Beaunoyer
Le Carrossier, octobre 2016

 

Slogan

« Pour que le consommateur puisse développer et maintenir une confiance inébranlable dans le savoir-faire et le civisme corporatif
des carrossiers »

Nous joindre

CCPQ
Siège social

14, rue Robert, bureau 1
Saint-Basile-Le-Grand (Québec)
J3N 1L7

450 653-5308
info@ccpq.ca


CCPQ
Gagnon, Girard, Beaulieu & Matte, avocats

1535, chemin Sainte-Foy, bureau 301
Québec (Québec)  G1S 2P1